Achat d’un logement en viager : bon ou mauvais pari ?

L’achat d’une maison en viager présente des avantages, mais cela implique une prise de risques sur la date de décès du vendeur. Cette décision peut être risqué, et ne met pas toujours les acheteurs à l’aise. L’achat d’un bien en viager est une forme particulière d’achat immobilier. Elle est peu répandue en France. La particularité de cette vente est que le montant n’est pas versé lors de l’achat, mais durant toute la vie du vendeur. L’acquéreur verse un montant comme une somme de base. Ensuite, il verse une rente viagère jusqu’à la mort du vendeur. C’est la raison pour laquelle l’acheteur est appelé débirentier et le vendeur est appelé crédirentier.

Toute personne disposant d’une capacité juridique est libre d’acheter ou de vendre en viager. Mais ce type de vente concerne plus les personnes âgées qui désirent s’assurer un revenu complémentaire pour vivre dans sa maison ou payer une maison en retraite.

Une rente à vie, versée pendant une durée

La particularité de la vente d’un logement en viager est qu’au moment de la signature du contrat, l’acquéreur s’engage à verser une rente au vendeur jusqu’à sa disparition, sans connaître le nombre de rentes à payer. Il s’agit d’ailleurs de la condition de base. Le décès doit être imprévisible, et dans le cadre juridique, on parle d’aléa. Si le vendeur meurt dans les 20 années qui suivent la signature de l’acte de vente, cette dernière peut être annulée.

L’achat d’un logement en viager est une sorte de pari risqué, car si le vendeur vit plus longtemps que son espérance de vie prévue, l’acheteur devra verser une rente plus longtemps, et devra payer bien plus cher. Mais le vendeur décède avant le terme prévu par son espérance, le bien coûtera moins cher et l’acheteur aura réalisé une bonne affaire.

Viager libre ou occupé ?

Deux cas de figure sont possibles dans le cadre d’une vente de logement en viager :

  • Dans le cadre d’une vente de logement en viager, l’acheteur peut récupérer le bien dès la signature du contrat de vente. Il est peut vivre dans la maison ou la vendre.
  • Pour un viager occupé, le vendeur conserve le bien et le droit d’usage jusqu’à sa mort. L’acquéreur ne peut pas immédiatement profiter du bien et cela est pris en compte dans le calcule de la rente viagère et du prix total du bien.

Les avantages du viager

L’achat en viager présente de nombreux avantages. Il peut vous éviter de passer par la banque pour l’obtention d’un crédit bancaire et donc, le paiement des intérêts. Mais si vous souhaitez tout de même contracter un crédit immobilier pour l’achat de votre bien simple, consultez https://www.f2mimmo.com/ pour découvrir comment réussir votre demande. Cette garantie peut vous faciliter l’accès à la propriété dans certaines situations. Ce type d’investissement peut représenter un excellent moyen de louer des biens de grande valeur. Le viager revêt un aspect humain avant tout autre chose dans la mesure om il permet à une personne de rester dans son logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *